Concept passif:
Très bonne exposition, très forte isolation, étanche à l'air, ouvertures au sud et le minimum au nord, triple vitrage et protection solaire d'été, espaces tampons au nord, forte inertie thermique, VMC double flux haut rendement. Du coup, pas de chauffage central mais un simple petit poêle à granulé de 6 kw.
En sus, récupération d'eau de pluie et 20m² de panneaux photovoltaïques qui rendent la maison positive.
Objectif: être beaucoup plus performant qu'une maison BBC classique (50kWh/m²/an) et s'approcher du label passif qui est de 15kWh/m²/an pour les besoins de chauffage.

mardi 9 mars 2010

22/02/2010 Maçonnerie roulée


Ca roule donc et c’est avec cet engin là qu’on encole, d’où le nom.
On se fait donc à la maçonnerie roulée de la brique monomur avec Clément et on aime bien. Pas de soucis de niveau ou si peu que ça avance sans trop se poser de questions.
Demain on vide déjà la deuxième semi (env 25T) alors qu’on a commencé à poser la première brique jeudi de la semaine d’avant avec Alain qui est venu faire le démarrage. Ca dépote mais voilà un petit retour sur l'histoire...


Terre rouge.
C’est donc la boite d’Alain Thébaut. Tout tient à cette rencontre étonnante au salon de l’habitat à Quimper. Il faut savoir qu’à ce moment là, on entre au salon avec l’idée de faire une maison en paille (ça reste un excellent concept) et parmi nos divers rencontres, on fait la connaissance d’Alain qui construit exclusivement en brique Bellenberg (il est conseillé technique pour la marque) et fait son job de commercial. On passe une bonne heure et demie à causer et on est séduit d’abord par l’envie du bonhomme. Un point de vue qui tient la route, une approche qui nous plait et bien sûr un produit qui nous convient puisque dans la gamme Bellenberg, il y a une brique de 49cm pour faire des maisons passives.
L’idée fait son chemin et le projet mûri donc autour de ce produit là…
Depuis, un bon paquet de coups de fils à Alain et une disponibilité remarquable pour les tas de conseils dont peut avoir besoin un autoconstructeur comme moi. Je fais aussi une visite de chantier en cours à St Nazaire pour enfoncer le clou. Je suis convaincu.
Les idées fusent pour toutes sortes d’améliorations dans les techniques de mise en œuvre, notamment en ce qui est des ruptures de ponts thermiques, l’allergie des maisons passives.
Bref une rencontre décisive, et aujourd’hui on y est.


C’est donc lui qui fait le démarrage sur tout le périmètre de la maison pour avoir un premier rang nickel posé sur une arrase de mortier qui reprend les écarts de niveaux. Ensuite il peut nous laisser ensuite comme des grands. Ca ka woulé...

Depuis, on a maçonné 5 jours à une moyenne de 7 palettes jours, il a donc fallu rapidement envisager la livraison du deuxième camion. C’est pour demain matin, j’ai eu le temps de familiariser avec le manuscopique depuis. Même si j’ai réussi à benner une palette dans une mauvaise manip, ça devrait aller pour demain.

1 commentaire:

  1. Bonjour,
    Après avoir visité la maison et assisté au test d'étanchéité, je visite ce blog.
    J'y reviendrai dès que j'aurai plus de temps.

    Merci pour cette visite et à bientôt.
    Stéphane G

    RépondreSupprimer