Concept passif:
Très bonne exposition, très forte isolation, étanche à l'air, ouvertures au sud et le minimum au nord, triple vitrage et protection solaire d'été, espaces tampons au nord, forte inertie thermique, VMC double flux haut rendement. Du coup, pas de chauffage central mais un simple petit poêle à granulé de 6 kw.
En sus, récupération d'eau de pluie et 20m² de panneaux photovoltaïques qui rendent la maison positive.
Objectif: être beaucoup plus performant qu'une maison BBC classique (50kWh/m²/an) et s'approcher du label passif qui est de 15kWh/m²/an pour les besoins de chauffage.

dimanche 16 décembre 2012

Portes ouvertes APPROCHE éco-habitat, un succès.

Ces portes ouvertes ont été un vrai succès. Environ 4000 personnes se sont déplacées à cette occasion pour visiter les 33 chantiers ouverts sur toute la Bretagne. L'opération devrait donc être reconduite le dernier WE de mai 2013. Pour ce qui est de notre adresse, environ 50 personnes sont passées à la maison. Les échanges ont été riches et très intéressants. Merci de pour l'intérêt que vous nous avez porté.

jeudi 25 octobre 2012

Portes ouvertes APPROCHE écohabitat 10&11 novembre 2012

Dans le cadre des portes ouvertes organisées par l'association APPROCHE écohabitat, la maison sera ouverte aux visites toute la journée du samedi 10 novembre 2012 de 10h à 17h. Entrée libre. 33 chantiers à visiter pour découvrir l'éco-habitat en bretagne. (cf lien Approche)

Un peu de recul, déjà...

Voilà bien longtemps qu'il n'y a pas eu de post sur ce blog. Ce chantier est déjà derrière moi depuis un long moment maintenant. Même s'il en reste à faire et que quelques journées y sont encore consacrées, on est plutôt à l'heure du bilan et on peut déjà avoir un vrai retour sur les performances qui n'étaient que des ambitions il n'y a pas si longtemps. Ces ambitions sont donc devenues des résultats, et les performances escomptées sont atteintes. En bref: le test d'étanchéité à l'air est deux fois supérieur à ce que demande le label BBC (0.3 pour 0.6 exigé), le confort apporté par les triples vitrages est très agréable et lisse les amplitudes thermiques ressenties derrière les baies, la double flux brasse une température très homogène dans toute la maison et le poêle à granulé convient parfaitement aux besoins de chauffage. On serait sans doute encore mieux avec un peu plus d'isolation, notamment dans le toit, mais nous n'avons jamais cherché le label "Passivhaus" et les résultats nous conviennent parfaitement. En chiffres: nous avons donc passé l'hiver avec 50 sacs de granulés, c'est à dire 250€ de budget pour les besoins de chauffage de nos 170m², ce qui équivaut à 22kwh/m²/an (calcul:50x15kgx5kwh=3750kwh/170m²=22kwh/m²/an). On est donc la aussi plus près du passif (15kwh/m²/an) que du BBC qui exige 50kwh/m²/an. Nous avons par ailleurs produit un peu plus de 3400kwh avec les panneaux photovoltaïque, et donc émis une facture à EDF de 1980€ pour cette première année, vive le soleil... Il n'en reste pas moins que tout ça ne c'est pas fait tout seul. Je cumule avec les coups de mains environ 4500h de travail et nous essuyons un an et demi de chantier intensif pour en arriver là, Christelle ayant assuré seule toutes les heures et l'énergie non comptabilisables pour la marche collective menant à la réussite de ce projet.

mercredi 8 juin 2011

S15 16 Distribution étage

Structure cloison étage. Toute les cloisons de distribution sont faites en fermacell sur une ossature en douglas et isolées phoniquement en laine de bois.

Pose panneau OSB (il m’en reste du plafond) comme 1ere peau avant le fermacell pour une meilleure isolation phonique de la chambre.

Un peu sur les cuves aussi pour réparer une fuite au niveau du couplage des 2 cuves

Pratique pour les filles. C’est surtout le signe qu’on vient de faire la mise en eau et que tout le réseau fonctionne bien. RAS

La VMC double flux, petite usine à gaz où il faut cogiter tout un réseau de tuyaux pour les aspirations et soufflages d’air neuf. En tout 16 bouches, donc 16 tuyaux pour gérer toute la distribution d’air de notre grande maison. Va y avoir du coffrage…

La distribution de l’étage est faite. Début de pose de la 2ème peau en fermacell sur ce qui sera la cloison de la chambre de Lucile.

Ca cravache pour rester dans le match...

mercredi 4 mai 2011

Avril Taquet max…1ere quinzaine

S13 Arrière cuisine.
Pose des cloisons, isolation thermique avec le cellier, enduits, peinture cloisons et plafonds.
Ce local est prêt pour la suite, notamment la pose de la VMC.
Samedi, et oui, maintenant tous les samedis y passent, on pose le grillage et on fait tout le tour avec Pierre-Yves. Merci PY




S14 Etage
Pose parquet massif.


Structure et porte coulissante SDE et structure cloison Lucile.

Samedi. Gildas fait le gazon, vive les équipements pro, c’est bâché à midi…
Merci Gildas.


AM, pose de la palissade.

samedi 23 avril 2011

S12 Extérieurs avec René, sous le soleil.

Il fait beau, on se met à bosser dehors avec mon plus fidèle partenaire, j’ai nommé René.
La semaine s’annonce physique avec tout ce qu’on a à couler. Je fais les appros en sable et gravier et je ressorts la béto et les brouettes.

Mardi, on fait le tour du terrain et tous les trous des poteaux de clôture à la tarière, plus les plots qui serviront pour la terrasse et le préau de la caravelle derrière, et le reste... En gros je ne veux pas y revenir, c’est comme çà depuis le début, pourquoi revenir sur un dossier qui peut être géré en une foi…

Ont fait donc fait aussi les poteaux de l’entrée pour le portail.

Et aussi ceux du fil à linge

5 plots pour la structure de la terrasse et des semelles là où vont reposer les 3 futures « équerres » qui supporteront le balcon.


Une semaine bien physique et rondement menée.

mardi 29 mars 2011

S11 Prépa de l’étage avant distribution

Lundi, je finis le fermacell de la cloison de la chambre de Jeanne et je pose les départs de la structure des cloisons au plafond. On voit maintenant la distribution des pièces.
La chambre de Lucile qui sera séparée par une coursive donnant accès à tout l'étage, la SDE et les toilettes.

Mardi, j’entame la pose de l'isolation phonique avec la première peau de 20mm en fibre de bois.

Puis pose d’une deuxième peau de 40mm toujours en fibre de bois. Celle-ci est rainurée et languettée et comporte des lambourdes qui recevront le plancher massif en pin. Ces lambourdes ne font que 30mm d’épaisseur, ainsi elles ne sont pas en contact en dessous et ne transmettent pas les sons.

Une foi encore, l’isolation phonique est donc très soignée. Ce concept très cubique de la maison fait que les volumes contigus peuvent être très sonores, d’où le soin apporté à l’isolation des cloisons des chambres et au sol de l’étage, qui plus est avec un plancher bois.
Cette isolation du sol est donc faite en une seule partie pour être efficace. Les cloisons seront ensuite posées sur le plancher et ainsi totalement coupées du bas.
La prochaine étape de l’étage sera donc le plancher mais je laisse encore un peu de temps aux plâtres pour le séchage.

Samedi, encore une étape, les gars on finit les plâtres et débarrassent le chantier.

lundi 28 mars 2011

S10, Ca plombe et c'est du lourd...

Je retrouve mon ouvrier favori pour les 3 jours qui constituent cette petite semaine.
Une bonne isolation phonique pour couper la pièce de vie de notre partie nuit.

La structure de la cloison de la chambre de Jeanne est doublée. Les poteaux seront cachés à l’intérieur et dans ce volume, je fais une grosse isolation phonique. Cette chambre donne sur le volume central de la maison et pourrait être très sonore si elle était négligée de ce point de vue.

Pose du fermacell

Préparation de la douche extérieure pour les retours sablés.

Mes plombars…


Yves me fait le plaisir de venir mes faire tous les sertissages. La plomberie est faite en multicouche, et toutes les liaisons se font à l’aide d’une pince à sertir que je ne possède pas.
L’aubaine, c’est que depuis la première tranche de plomberie, Yves est passé technico commercial chez Uponor, elle est pas belle la vie, merci man…
Voilà ce que ça donne avec les nourrices

La boite de terrassement est là pour reprendre la voirie qui fait défaut depuis des mois. J’en profite pour agrandir un peu nos places de stationnement et terrasser notre chemin d’accès.


Ils sont plutôt équipés

Dans 2 semaines ils reviennent faire un bicouche pour un prix défiant toute concurrence.
C’est eux que j’ai fait bosser pour le lotissement qu’on a fait l’année dernière à St Evarzec, ça aide…

mercredi 9 mars 2011

S9 Du vert, du blanc…

Lundi, mardi, retrouvailles familiales pour ce début de semaine de vacances scolaires.
On entreprend de faire les plantations des haies qui cadreront le périmètre du terrain et le nettoyage en vue de l’engazonnement du mois d’avril.
Enfants, parents et grands-parents, tout le monde met les mains dans la terre et ça prend forme.


L’autre moitié de la semaine est consacrée à la peinture des plafonds de l’étage.
Le moment est plutôt bien choisi, les plâtres sont finis là-haut et sans cloison et avec le plancher technique, pas d’obstacle ni de protection à faire.
Les enfants sont partis, chez des copains à Rennes pour les grandes et Pacôme chez sa grand-mère.
On à donc 3 jours tous les 2 pour blanchir l’OSB.
Pour son entrée participative sur le chantier, Christelle n’a pas vraiment droit à un traitement de faveur, les plafonds, c’est pas ce qu’il y de plus sympas, ça tue les bras, ça tord le cou, et pour couvrir l’OSB, il faut appuyer généreusement sur le rouleau sans quoi la peinture ne pénètre que partiellement. Tout ça perché sur les tréteaux et dans l’échafaudage qui branlent sous mes déplacements et les coups de rouleaux…Let’s go…


Efficace, on dépasse même l’objectif en attaquant le RDC, manque une deuxième couche partielle la haut qui sera finie lundi matin.

dimanche 27 février 2011

S8 1 an après, tu plâtres…

La première brique a été posée le 12/02/10.
Alain Thébaut, l’homme qui nous a converti de la maison bois-paille au monomur.


C’est quand même taré ce qu’on peut faire en un an quand on s’y colle.
Molo quand même, il en reste mon Gilou…
Maintenant, avec le plâtre, l’humidité n’est plus dans les pieds mais vient de l'intérieur et se retrouve dans mes fringues quand je me change le matin.
C’est donc dedans que ça change maintenant.
Lundi, encore une petite bricole de collage de gaine et pose de la structure de la cloison de la pièce principale et fermacell.


Puis celle de la chambre de Jeanne.
C'est top, on commence a voir les volumes se dessiner.


Pendant ce temps, eux aussi ils avancent, l’étage est maintenant presque tout blanc.
Je suis très content du niveau de finition obtenu entre le plafond en OSB et les plâtres, il ne reste qu' a faire les peintures.
Christelle est à fond la dedans en ce moment et on commence à imaginer les ambiances des pièces.

Petite trève dans la semaine, pour ne pas perdre la main, je me cale avec Antoine à Port Laf une petite pige de matelotage jeudi et vendredi matin, quelques drisses et écoutes à reprendre.
Il me reste l’am pour plaquer la cloison du cellier avant qu’ils ne plâtrent, la laine de bois risquerait de prendre trop d’humidité à découvert.

S7 La der avant le blanc

Lundi, comme prévu, je fini le plafond avec la languette d’OSB qui reste à poser.
L’am, pose de la porte qui fermera entre l’arrière cuisine et la cuisine. Celle là aussi doit être posée avant les plâtres, c’est la seule dans la maçonnerie, les autres seront posées dans des cloisons de distribution en fermacell et seront gérées plus tard.

Mardi, pose d’une bande en plaque perfo (spéciale pour être platrée) sur la façade. Cet habillage permet de reprendre l’alignement du mur de façade et cache le trou qui est resté entre la maçonnerie et la charpente de la casquette. Une passe de plâtre dessus et le tour est joué. Surtout, laisser le moins de finitions possible pour plus tard, tout ce qui peut être traité doit l’être tout de suite, pas de place à la procrastination…

Mercredi, c’est la zone. Je ponce les IPN pour les débarrasser de la rouille qui s’est formée dessus. Ils sont posés depuis presque 1 an et sans protection, une bonne pellicule est à faire sauter. Après les plâtres, trop risqué vu la poussière dégueu que ça va dégager, donc je m’y colle et je les passe à l’huile de lin pour les protéger, huile qui sera essuyée au chiffon en fin de chantier.

Fin de semaine, je reprends le collage des gaines et boites élec au RDC, il m’en reste env les 2/3 à coller encore.
Pendant ce temps là, réception de la livraison de plâtre (PPM Gold Lafarge, très fin et naturel et nogocié à un très bon prix) et les gars se mettent en route en commençant par caller les réglages sur la machine à projeter, pas si simple.
Vendredi, le premier panneau est tartiné, c’est parti, ça va blanchir la semaine prochaine.